CAP Maçonnerie

 

 

QUELLES SONT LES MISSIONS DU MAÇON ? 

 

Le maçon est le premier corps de métier qui intervient sur un chantier de construction, après le terrassier qui prépare le sol. Polyvalent, le maçon exécute le gros œuvre sur des constructions neuves et anciennes : de la maison individuelle au stade, de la construction d’un immeuble à la rénovation d’un château, des piscines aux monuments.  

Le maçon crée les fondations selon les indications du géomètre. Le maçon monte les murs, installe les cloisons, scelle les poutrelles, etc. Il met en place les blocs fenêtres, et les panneaux préfabriqués ou agglomérés. Le maçon est responsable de l’étanchéité, de la solidité du bâtiment, de l’isolation phonique et thermique, et des normes liées au développement durable (BBC 2012, Energie positive 2020).

 

SES PRINCIPALES ACTIVITÉS ?

 

Seul ou en équipe, selon l’importance du chantier, le maçon intervient après la préparation du sol et le terrassement pour créer la structure du bâtiment. Son travail consiste alors à :

  • mettre en œuvre des structures horizontales (fondations, chapes, dalles, planchers, etc.), 
  • assembler et positionner des éléments d’armature d’un béton,
  • fabriquer et poser des coffrages ; couler du béton et autres mortiers,
  • maçonner les murs par assemblage des matériaux (briques, parpaings, carreaux de plâtre, etc.) grâce à des liants (ciment, plâtre, etc.), 
  • préparer et appliquer les enduits sur les différentes surfaces intérieures ou extérieures (façades),
  • réaliser des ouvertures dans une maçonnerie (fenêtre, porte, etc.)

 

SES COMPÉTENCES ET QUALITÉS ?

 

Fin connaisseur des matériaux de construction (briques, parpaings, pierres, ciment, béton, carreaux de plâtre, etc.), il possède en outre des compétences techniques d’autant plus indispensables que de la qualité de son travail dépend tout le déroulement de la suite du chantier :

  • Techniques de maçonnerie, coffrage, moulage, ferraillage, réalisation de pièces en béton armé, en plâtre, etc. 
  • Maîtrise des outils : truelle, fil à plomb, bétonnière, niveau, etc.
  • Résines et mortiers : chaux grasse, chaux hydraulique, plâtre, ciment Portland, etc.
  • Lecture des plans, traçage et repérage avec une extrême précision (erreurs de calcul proscrites).
  • Connaissance des règles et consignes de sécurité sur un chantier.
  • Montage d’échafaudage.

Doté d’une bonne condition physique (port de charges, travail en plein air et par tous les temps) et du sens de l’équilibre (échafaudages, échelles), le maçon fait preuve d’une bonne capacité d’organisation et de gestion de chantier. Prudent, il respecte scrupuleusement les règles de sécurité et sait gérer son temps. Il a l’esprit d’équipe et le sens des responsabilités. Il est enfin disponible et adaptable, car les chantiers peuvent l’amener à se déplacer parfois loin de son domicile, y compris à l’étranger